24h du Mans 2016

groupe

Les 2 et 3 juillet derniers s’est déroulée une course mythique : les 24h roller. Exceptionnelle par son format (ultra-endurance), et par son cadre (circuit des 24h du Mans), cette course est ouverte à tous, à partir de 14 ans. Camille, Robin et Sylvie, la mère de Robin, y étaient, voici leur récit :

Vendredi, 16h : trajet pour Le Mans

13600004_1751328211817945_7817523612362689503_n

La météo annonce un week-end couvert dans l’ensemble, avec risque de pluie le dimanche. Il a donc fallu sélectionner des vêtements appropriés, pour être à l’aise en toutes circonstances. Le stock de nourriture est fait : fruits secs, boissons énergisantes, barres de céréales, casse-croutes et divers repas. Les rollers sont affutés, et tous les équipements annexes sont prêts, afin de garantir un confort optimal durant la course.

Cette année, Camille, Sylvie et moi-même avons roulé avec le club d’AIR Roller (Bordeaux) qui a inscrit 3 équipes PRESTIGE (1 équipe de 7 personnes et 2 équipes de 8).

Vendredi 16h, le club d’AIR nous récupère tous les 3 à Saintes, direction le Mans ! On arrive au camping vers 19h, le temps de monter les tentes, récupérer les dossards, et se mettre à table. On ne traine pas pour aller se coucher, un long week-end nous attend !

Samedi, 6h : réveil matinal

13524298_1750245001926266_7178103105529191908_n

Réveil prématuré en ce premier matin au Mans : les corbeaux sont venus en nombre nous souhaiter la bienvenue, une anecdote dont on se souviendra longtemps ! Quitte à être réveillé tôt, autant en profiter ! On déjeune, et on part visiter le village expo qui s’ouvre petit à petit au public. De Powerslide à Rollerblade en passant par le stand de la FFRS, il y en a pour tous les goûts. Après quelques poignées de mains chaleureuses à de lointaines connaissances, et quelques achats aux boutiques, on retourne au camping chercher les rollers, un événement des plus spectaculaires se prépare !

Samedi, 11h30 : la parade

13567412_596664527179184_4529772515220515080_n

En tenue de compétition pour les plus sérieux, ou déguisés pour les autres, la parade est le moment incontournable des 24h roller. Objectif : fouler le sol pour la première fois, le temps d’un tour de piste, pour prendre ses marques, et s’imprégner de l’ambiance ! Tout le monde est bienvenu : compétiteurs et accompagnateurs, petits et grands. Après la photo selfie sous l’arche Dunlop, les équipes prennent possession de leurs quartiers (paddocks des voitures/motos), mangent, et s’échauffent pour le 300m chrono qualificatif. Le temps obtenu à ce « départ arrêté » définira la position sur la ligne de départ. Avec notre équipe, nous prenons la 81ème place du départ arrêté (sur 430), ce qui nous positionne relativement près de la ligne de départ. Un bon point !

Samedi, 16h : le départ

20160701_24H_du_Mans_Roller_Chritophe_Pierredon

S’il y a bien un moment extraordinaire à vivre, c’est bien le départ ! Voici la deuxième fois que j’ai la chance de le faire, et c’est toujours un moment magique ! Tout ces patineurs alignés sur les 300m de ligne droite, avec leurs rollers de l’autre côté de la piste, c’est impressionnant ! Le départ est donné par agitation d’un drapeau, les patineurs courent chausser leurs patins. Certains partent lacets défaits, en équilibre sur un pied, d’autres plus prudents prennent le temps. La foule est en délire !

IMG_0580

C’est parti pour 24h de roller intense, sur un circuit de 4,185 km, avec des conditions météorologiques variables, mais toujours dans la bonne humeur ! Pour le départ, l’organisation impose un passage de relais à la fin du 2ème tour. J’ai donc du parcourir 8,3 km (2 tours) avant de donner le relais à Sylvie. Puis Camille a enchainé, et ainsi de suite…

Samedi, 22h : la nuit tombe…

Voilà maintenant 6h que nous roulons, soit 1/4 de la course. La fatigue se fait ressentir, mais la bonne humeur est omniprésente ! Les équipes découverte (mineurs de plus de 14 ans acceptés) se retrouvent privées de leurs jeunes recrues, qui ont interdiction de rouler jusqu’au lendemain 9h. Aussi, quelques équipes et patineurs solo/duo décident de se reposer. On assiste donc à une réduction du nombre de patineurs sur le circuit, compliquant la prise de trains. Mais point positif, nous gagnons des places dans le classement scratch, et nous nous prenons rapidement au jeu : pourquoi ne pas essayer d’obtenir un classement honorable ?

Les relais s’enchaînent, la nuit avance, et la fraîcheur se fait de plus en plus ressentir. Chacun s’assoupi à tout de rôle, et il est souvent très difficile de rechausser les patins pour retourner rouler. Au delà de la distance parcourue (qui reste minime en soi : moyenne équipe à 65km ), la difficulté de cette épreuve est de gérer le sommeil et les phases repos / roulage.

Dimanche, 5h : le petit matin…

13590411_10208945374499270_1576340488806870135_n

 

Par beau temps, nous aurions du profiter d’un agréable lever de soleil, qui aurait donné du baume au coeur à chacun, et la force pour les 11 dernières heures de course. Mais cette année, les nuages ont gâché le spectacle, pour laisser place aux alentours de 11/12h à de la pluie continue. La piste se transforme en véritable patinoire rendant la montée du Dunlop interminable, et les descentes périlleuses. Pour éviter les chutes, l’équipe réduit son allure et perd environ 2 minutes /tour. Seules les meilleures équipes, équipées de roues pluies ne semblent pas souffrir de la météo. Ce n’est que vers 15h que le temps s’améliore, puis que la piste redevient sèche. Il est temps alors de gérer notre arrivée, qui comme le départ devra se faire sur 2 tours sans relais.

Dimanche, 16h : l’arrivée

IMG_0966

Ca y est, le chrono affiche 24:00:00, nous sommes arrivés au bout de l’aventure. Les yeux qui pétillent, des souvenirs plein la tête, et déjà l’envie de recommencer l’an prochain se fait ressentir. Cette année, les meilleurs équipes (ex : powerslide) n’étaient pas présentes, mais des records ont été battus. Je pense notamment à la catégorie solo homme (606 km à lui tout seul… Record battu). De notre côté, nous finissions 144èmes (équipe Ride Air Race 2). Au total, nous avons roulé 125 tours soit un peu plus de 520km. L’équipe 1 termine 191ème et l’équipe 3 se place en 230ème position.

Un super week-end, riche en moments de partage. Pour ceux qui seraient tentés, l’année prochaine on essaiera de former une voire 2 équipes ERRC ! Pour les plus curieux, une galerie photo/vidéo est ouverte avec les différentes photos trouvées sur le net. La galerie sera alimentée au fur et à mesure que les photos/vidéos paraissent sur internet.

Résultats

Cliquer sur la photo ci-dessous pour visionner les résultats de l’équipe 2 et voir les temps au tour de chacun.

temps_24h

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *