Section Freestyle

DSC02356

Le roller Freestyle, discipline moins connue du roller, existe depuis 1994, et est en pleine expansion. Représenté à l’origine que le slalom et le saut sur tremplin, cette discipline s’est ouverte au fil des années à d’autres spécialités, et représente aujourd’hui un véritable engouement. On retrouve par exemple aujourd’hui le street (1997), la rampe (1999), le bowl (2003) et le skatecross (2012). La structuration internationale de ces sports, la création de diplômes d’encadrement professionnel, et l’engouement des collectivités pour la création de skateparks ouvrent des perspectives de développement prometteuses pour l’avenir de ces jeunes pratiques.

Faisons un rapide tour des spécialités abordées avec l’ERRC.

Les spécialités en Slalom

Slalom vitesse : les amateurs de performance se défient sur des parcours dont les plots sont espacés entre eux de 80cm seulement. 12 mètres d’élan et 20 plots plus tard, les meilleurs franchissent les cellules en moins de 5s ! Vitesse et précision priment !

Slalom « classic » : d’autres préfèrent développer leur sens artistique et présentent des chorégraphies en musique. L’épreuve du « classic » leur offre 1 minute 30 d’expression sur la musique de leur choix pour enchaîner des figures sur 3 parcours complémentaires. C’est la discipline reine du slalom.

Battle : l’epreuve du « battle » leur permet de se confronter sur de la musique, durant des jams de 30s, en totale improvisation. Avec ce format de confrontation, la convivialité s’invite à la compétition.

Les spécialités en Saut

Hauteur pure : l’épreuve de hauteur pure consiste à sauter par dessus une barre horizontale, sans aucune aide autre que la force des jambes. Les meilleurs franchissent la barre des 1m50.

High jump : le high jump consiste lui aussi en un franchissement de barre, mais cette fois-ci, avec l’aide d’un tremplin, permettant aux meilleurs riders de s’envoler à plus de 2m60 ! Impressionnant !